Le rôle impactant de l’animatrice pour personnes âgées : une mission d’humanité

39

Dans les établissements pour personnes âgées, l’animatrice joue un rôle essentiel, souvent sous-estimé. Elle insuffle de la vie et de la joie à ceux qui, parfois, se sentent isolés ou oubliés. Par ses activités créatives et conviviales, elle crée des ponts entre les résidents, favorisant des moments d’échanges précieux.

Ces interactions ne se limitent pas à divertir ; elles ont un véritable impact sur le moral et la santé des aînés. L’animatrice devient alors bien plus qu’une simple organisatrice d’événements, elle incarne une présence rassurante et bienveillante, tissant des liens d’humanité indispensables au bien-être des résidents.

A découvrir également : Les garanties essentielles à inclure dans votre mutuelle sénior

Le rôle essentiel de l’animatrice pour personnes âgées

L’animatrice en EHPAD travaille sous la responsabilité du directeur de la structure. Elle collabore avec l’ensemble de l’équipe, y compris le personnel de soins et l’équipe de cuisine. Son rôle ne se limite pas à organiser des activités : elle coordonne aussi l’action des bénévoles et de nombreux partenaires, tels que coiffeurs, socio-esthéticiennes, intervenants en gym douce et artistes.

Renforcer les moments de joie et d’échanges auprès des résidents constitue une mission clé. L’animatrice encourage l’expression, la créativité et l’épanouissement des personnes âgées. Ce travail contribue à améliorer leur qualité de vie et leur bien-être. Les projets d’animation, qu’ils soient artistiques, culturels ou physiques, sont essentiels pour maintenir une vie sociale active et enrichissante.

A voir aussi : Les bienfaits de la cure thermale sur le corps et l'esprit

  • Création d’ateliers artistiques
  • Organisation de sorties culturelles
  • Activités physiques adaptées
  • Ateliers intergénérationnels avec des écoles

L’animatrice joue aussi un rôle de soutien psychologique et émotionnel. Elle accompagne les résidents dans leur cheminement vers l’autonomie et apporte une présence attentive. En mettant en place des projets et des sorties spéciales, elle permet aux résidents de s’exprimer dans une ambiance agréable.

Des initiatives comme celles d’Alexandra de Saivre chez Tous en Tandem, où des étudiants animent des ateliers culturels, ou d’Hélène Donars avec Animâge, montrent l’impact positif de ces actions. Ces programmes contribuent à une meilleure intégration des personnes âgées dans la vie sociale de l’établissement.

Les compétences et formations nécessaires

Formations initiales

Plusieurs parcours permettent de devenir animatrice en gérontologie. Le BAPAAT représente le premier niveau de qualification professionnelle pour l’animation et l’encadrement des activités physiques et socio-culturelles. Le BP JEPS, délivré par les ministères des affaires sociales et de la jeunesse et des sports, atteste de la possession des compétences professionnelles nécessaires. Pour travailler en gérontologie, une spécialisation comme le BPJEPS spécialité ‘Animation sociale’ est conseillée.

Diplômes d’État et universitaires

Le DE JEPS, diplôme d’état de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, figure aussi parmi les options. Le DUT Carrières sociales, formation universitaire de deux ans, offre une approche plus académique. Certaines universités, telle l’Université Claude Bernard Lyon 1, proposent des formations spécifiques comme le Master Professionnel ’Intervention et Gestion en Activités Physiques Adaptées’ ou le Diplôme Universitaire ’activités physiques pour seniors et personnes âgées’. L’Université Paris 12 propose quant à elle une licence professionnelle santé ’Vieillissement et activités physiques adaptées’.

Formations spécialisées

Pour une spécialisation en gérontologie, le diplôme de niveau 4, animateur en gérontologie, est disponible dans certaines maisons familiales rurales. Bien qu’inscrit au registre des qualifications professionnelles, ce diplôme n’est pas reconnu par la fonction publique. L’accès à ces formations exige souvent un intérêt marqué pour le travail social et une capacité à créer des liens avec les personnes âgées.

  • BAPAAT : premier niveau de qualification professionnelle
  • BP JEPS : attestation de compétences professionnelles
  • DE JEPS : diplôme d’état
  • DUT Carrières sociales : formation universitaire de deux ans
  • Diplôme de niveau 4, animateur en gérontologie

animatrice personnes âgées

Les bienfaits des animations pour les résidents

Stimulation sociale et cognitive

L’animatrice joue un rôle fondamental dans la stimulation des capacités cognitives et sociales des résidents. Les activités proposées, telles que les ateliers de mémoire, de lecture ou encore les jeux de société, permettent de maintenir et de développer les compétences intellectuelles. Cela contribue aussi à prévenir les risques de déclin cognitif.

  • Ateliers de mémoire : exercices pour améliorer les fonctions cognitives.
  • Jeux de société : favorisent la réflexion et l’interaction sociale.

Amélioration de la qualité de vie

Les animations offrent aussi des moments de détente et de plaisir, essentiels pour le bien-être des résidents. Les activités artistiques, culturelles et physiques, comme la peinture, les sorties culturelles ou la gym douce, permettent de briser la monotonie du quotidien et de redonner goût à la vie. Ces moments privilégiés apportent une réelle amélioration de la qualité de vie.

  • Peinture : stimule la créativité et l’expression personnelle.
  • Gym douce : améliore la mobilité et la forme physique.

Renforcement des liens sociaux

L’animatrice crée et maintient des liens sociaux entre les résidents et avec l’extérieur, par des partenariats avec des écoles ou des artistes locaux. Ces interactions enrichissent le quotidien des personnes âgées et renforcent leur sentiment d’appartenance à une communauté. La collaboration avec des organismes tels que ‘Tous en Tandem’ permet de diversifier les activités et d’apporter des moments de partage intergénérationnels.

  • Partenariats avec des écoles : échanges intergénérationnels enrichissants.
  • Artistes locaux : introduction à de nouvelles formes d’expression.