Comment calculer la base de calcul de la CSG ?

14

Parmi la CSG, la CRDS et lestaux de solidarité, les impôts de sécurité sociale sur les revenus de loyer s’élèvent à 17,20%. Dans le système de micro-terre, le calcul est effectué après déduction, dans le schéma réel simplifié, il est effectué une fois que les taux ont été déduits. En outre, des loyers sont ajoutés au revenu du ménage, ce qui amène certains investisseurs à choisir des accords d’incitation fiscale .

Qualifications sociales sur le revenu foncier

Les cotisations sociales sur les revenus de location représentent 17,2 % des loyers imposables , c’est-à-dire :

A voir aussi : Quelle est la différence entre autonomie et dépendance ?

  • 9,20 % de la contribution sociale généralisée (CSG).
  • Contribution de0,50 % au remboursement de la dette sociale (CRDS).
  • 7,5 % d’imposition de solidarité.

Ces cotisations sociales s’appliquent après l’allocation permis sur les loyers reçus, à savoir :

  • 30% sur le loyer vide,
  • 50% en location meublée.

Exemple : le revenu locatif de5000€ provenant d’une maisonvide , n’est imposable qu’à 3500€ (5000€ — 30% = 3500€). 17,2% des déductions sociales s’appliquent à 3500€, soit602€ .

A lire aussi : Qui est habilité à établir la grille Aggir ?

Exemple : un revenu locatif de5000€ provenant d’un logementmeublé , n’est imposable qu’à 2500€ (5000€ — 50% = 2500€). 17,2% des déductions sociales s’appliquent à 2500€, soit430€ .

Toutefois, le bailleur peut choisir le régime royal simplifié pour déduire ses objections. Dans ce cas, le taux des déductions que les services sociaux s’appliqueront au revenu imposable, après déduction des dépenses.

Enfin, il existe un mécanisme pour déduire le GSE dans d’une limite de 6,8 % du revenu imposable total du contribuable. Les règles ne sont pas claires, il est préférable de demander conseil à votre centre fiscal, ou de se tourner vers un comptable.

Poids des prélèvements sociaux et des impôts sur le revenu locatif

Les 17,2% des cotisations sociales après la réduction pèsent donc sur le revenu de loyer. Pour prendre nos 2 exemples ci-dessus, cette redevance représente 602 € de 5000€ de revenus fonciers provenant d’un logement vide, soit 12% . Sur les 5000€ d’un logement meublé, 430€ représente 8,6% .

Mais ce n’est pas tout, parce que la base du revenu imposable provenant du loyer est ajoutée au revenu de la maison fiscale.

Pour une cheminée à 3 parts, dans le SIM le plus élevé de 40%, le revenu foncier de 5000€ sur loyer vide est imposable à 3500€. Une fois le quotient familial déduit, nous obtenons 1167€ (arrondi). Ces 1167€ sont taxés sur 40%, ou 467€ (arrondi).

Dans cet exemple, dans le loyer de 5000€ , le propriétaire paiera :

  • 602 euros de cotisations sociales,
  • 467 € taxes,
  • pour un total de 1069€ .

La charge fiscale et les cotisations sociales représenteront donc 21,38 % du revenu locatif. Un fardeau qui pourrait encourager les investisseurs demandeurs à chercher plus de rendements immobiliers.

Régime fiscal pour compenser l’augmentation de la fiscalité

Les familles qui souhaitent investir leur argent ont le choix entre différentes solutions d’investissement locatif. Tous sont assujettis aux mêmes méthodes d’imposition, mais certains bénéficient des remises d’impôt. C’est particulièrement le cas des chambres médicales par le biais du système Censi-Bouvard . Ce dernier permet une réduction de 11% sur le prix de la propriété achetée, distribuée pendant 9 ans.

C’ est également le cas des investissements dans de nouveaux logements non meublés destinés à la résidence principale. LePinel l oi permet ainsi une réduction d’impôt allant jusqu’à 21% pendant 12 ans, si toutes les conditions de location sont remplies. La limite fiscale étant fixée à 300 000€, le propriétaire peut déduire un maximum de 5250€ par an .

Mais en réalité, le prix d’un nouvel appartement est beaucoup plus cher que celui d’un ancien appartement. Toutefois, le bâtiment bénéficie également de mesures fiscales, notamment par le biais des prochains travaux de déficits fonciers.

La communauté de Toulon Provence Méditerranée s’étend de Seix-Fours-Les-Plages à Hyères. D’avril à juin 2020, les notaires ont enregistré 680 ventes d’appartements anciens, pour un budget moyen de 2650 €/m². D’autre part, seulement 88 appartements neufs vendus pour 4680 €/m² .

Une différence de prix proche du simple au double, sachant que de nouveaux rabais de taxe immobilière s’appliquent au prix d’achat. L’importance de la fiscalité et des impôts sociaux sur le revenu locatif, devrait pousser le candidat investisseur à jeter la calculatrice devant le concepteur.