PER (plan épargne retraite) : comment ça marche ?

6
PER (plan épargne retraite) comment ça marche

Fonctionnement, fiscalité, modalités de sortie entre autres… les points clés à connaître à propos du nouveau plan d’épargne-retraite (PER), produit d’épargne de long terme ayant pour but de constituer un complément de retraite, initié par la loi PACTE et commercialisé à partir du 1er octobre 2019.

Le PER, constituant une seule et unique enveloppe regroupant trois grands dispositifs : 1 PER individuel et 2 PER entreprise. Il a définitivement pris la place des autres alternatives existantes (PERP, Madelin, PERCO, article 83, PREFON, COREM, CRH etc.) au 1er octobre 2020. Suivez ce guide pour obtenir plus d’informations sur le Plan Epargne Retraite.

A lire en complément : Comment calculer les indemnités de chômage ?

Plan d’épargne-retraite : c’est quoi ?

Le plan d’épargne-retraite plus connu sous l’annotation per est un produit d’épargne sur une longue durée dont l’objectif principal est de se constituer un complément de revenus de retraite, sous forme de rente viagère et/ou de capital. Il offre de nombreux avantages sur le plan fiscal. Le PER est constitué de trois produits :

  • Un PER individuel (PERIN)
  • Un PER entreprise collectif (PERECO)
  • Un PER entreprise obligatoire (PERO)

Comment souscrire au PER ?

En effet, il vous est possible de souscrire à un plan d’épargne-retraite auprès :

A voir aussi : Klesia Retraite : N° de téléphone

  • D’un organisme assureur,
  • d’une mutuelle,
  • d’une institution de prévoyance,
  • d’un gestionnaire d’actifs,
  • d’une banque,
  • en passant par un conseiller patrimonial indépendant,comment ça marche

En fonction de l’organisme de gestionnaire, le PER prend la forme d’un :

Contrat d’assurance de groupe (PER assurance), établi sur la même structure que le contrat d’assurance-vie avec un investissement de l’épargne sur des fonds en euros, des fonds euro-croissance ou des unités de compte. Les PER assurance représente en ce moment la majorité de l’offre de PER sur le marché.

Ou d’un compte-titres (PER bancaire) : les sommes sont placées sur des titres financiers.

Les différents types de PER

Le PER individuel

Le PER individuel est à la portée de tous, indépendamment de la situation professionnelle : salariés, fonctionnaires, travailleurs indépendants, libéraux ou encore, demandeurs d’emploi. Par ailleurs, il n’y a pas de limite d’âge : un retraité tout comme un mineur peut souscrire à un plan d’épargne-retraite. Aussi, certains contrats peuvent contenir des clauses de limites d’âge, généralement comprises entre 18 et 68 ans.

Le PER collectif

Le plan d’épargne-retraite collectif bénéficie à l’ensemble des salariés d’une société, aux anciens (sauf s’ils ont accès à un PER collectif au niveau de leur nouvelle entreprise) mais également les sociétés comptant 1 à 250 salariés, aux dirigeants, conjoints collaborateurs, associés, apprentis et contrats de professionnalisation.

Il est important de savoir que l’adhésion au PERECO n’est pas obligatoire. Si le règlement prévoit une adhésion automatique de l’ensemble des salariés, ces derniers doivent être tenus au courant de leur adhésion par les moyens réglementaires et disposent d’un délai de 15 jours afin d’y consentir ou de faire connaître leur refus.

Le PER obligatoire

Le plan d’épargne-retraite obligatoire peut être mis en place pour tous les salariés de la société ou d’une ou plusieurs catégories objectives de salariés (déterminées en prenant en compte leur appartenance aux catégories cadres/non-cadres, des fourchettes de rémunération… Dans ce cas, l’adhésion est une obligation pour les salariés concernés.