Comment se déroule une pose d’implants capillaires ?

1535
implants-capillaires

Aujourd’hui, les progrès de la chirurgie et de la technologie permettent de réaliser de merveilleuses avancées dont les répercussions sont mesurables, notamment concernant la greffe de cheveux. Pour autant, tout le monde ne sait pas comment se déroule une pose d’implants capillaires. Nous vous proposons de revenir sur le sujet pour vous en rappeler les principes.

Pourquoi recourir à une pose d’implants capillaires ?

Afin de bien comprendre le problème qui touche de nombreux hommes et certaines femmes, il revient de prendre conscience que les traitements médicamenteux ou autres compléments alimentaires n’apportent que des solutions temporaires qui sur la durée se révèlent peu efficaces contre les chutes de cheveux. De plus, ces solutions s’adressent à des personnes dont les chutes de cheveux sont peu importantes.

A découvrir également : Conseils pour choisir une aide à domicile pour un proche

Aujourd’hui, la seule solution dont les résultats sont visibles est la pose d’implants capillaires et c’est la raison pour laquelle elle peut être envisagée. La pose d’implants capillaires s’appuie sur plusieurs techniques qui vont permettre d’arriver à des résultats efficaces et durables. Il faut également savoir que les techniques évoluent régulièrement et qu’elles progressent pour un résultat toujours plus proche du naturel.

Recourir à une pose d’implants capillaires permet aux personnes souffrant de chutes de cheveux d’apporter des réponses efficaces à une situation qui peut être source de complexes et source d’isolement. Une greffe de cheveux apporte une solution durable qui permet aux patients d’affronter la vie avec plus de sérénité.

Lire également : 6 idées d’activités manuelles pour les seniors

Comment se déroule une pose d’implants capillaires ?

Avant de procéder à l’implantation de cheveux sur des patients, il va être important de respecter certains principes.

  • La rencontre avec le praticien

Le préalable à l’implantation cheveux va consister à rencontrer le praticien pour établir un diagnostic de la situation. Au cours de l’échange, le praticien va chercher à en apprendre davantage sur le patient et sur sa pathologie. Il va rechercher quelles sont les causes qui provoquent la chute de cheveux, car peut-être ne sont-elles que le reflet d’un stress, d’une fatigue chronique, d’une réaction à un traitement médicamenteux, etc. De ce premier constat, le chirurgien va pouvoir dégager un diagnostic médical.

Pour mieux cerner le problème, le chirurgien va va observer avec attention la chevelure du patient et au besoin, il va prendre des photos qui vont lui permettre d’envisager le type d’implantation capillaire sera la plus appropriée au patient qui se trouve face à lui.

  • L’intervention du praticien

Si le chirurgien estime qu’une pose d’implants capillaires est nécessaire, alors il va convenir avec le patient de l’intervention qu’il va mettre en place en s’assurant une dernière fois que celui-ci est bien conscient des décisions qu’il prend. Il va également s’enquérir du résultat que le patient aimerait avoir en l’adaptant à son type de problème. En fonction du patient, de sa calvitie et de son âge, différentes techniques peuvent être utilisées comme la greffe FUE (Follicular Unit Extraction) ou la greffe FUT (Follicular Unit Transplantation). Le chirurgien va également pouvoir utiliser une solution robotisée (notamment la technique du robot ARTAS) pour obtenir des résultats encore plus performants.

  • Les résultats après la pose d’implants capillaires

Il faut savoir qu’après la pose d’implants capillaires, les résultats vont être visibles progressivement. Avant que le résultat définitif prenne effet, cela peut prendre plusieurs mois. On estime généralement que 12 mois sont nécessaires pour que la chevelure retrouve un aspect naturel. Par ailleurs, la greffe de cheveux permet une repousse des follicules pileux et le cycle du cheveu reprend sa course. Cela va sans dire que durant cette année, les patients ne sont pas laissés à l’abandon et que plusieurs rendez-vous vont être programmés pour faire des points réguliers de l’évolution de la greffe.

Les différents types d’implants capillaires : quelle méthode choisir ?

Il existe plusieurs types d’implants capillaires, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Voici un aperçu des différentes méthodes de greffe de cheveux pour vous aider à choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

La méthode FUE est l’une des techniques les plus courantes utilisées dans la greffe de cheveux. Cette technique implique l’extraction individuelle des follicules pileux du cuir chevelu donneur. Les follicules sont ensuite transplantés sur la zone dégarnie en utilisant une petite incision ou une aiguille fine. La méthode FUE est généralement moins invasive que les autres méthodes et ne laisse pas de cicatrices visibles. Cette technique peut être plus coûteuse que d’autres options et elle nécessite souvent plusieurs séances pour obtenir un résultat optimal.

Dans la technique du strip ou FUT, le chirurgien prélève une bandelette de peau contenant des unités folliculaires dans la zone donneuse du patient. Cette bandelette est ensuite découpée en petits fragments contenant 1 à 4 unités folliculaires qui seront implantées sur la zone receveuse. L’avantage majeur de cette technique réside dans sa rapidité : elle permet au chirurgien d’extraire simultanément jusqu’à 3 000 greffons par séance. Le principal inconvénient de cette option est qu’elle laisse souvent une cicatrice visible sur la zone de prélèvement. Cette cicatrice peut être difficile à masquer si le patient a les cheveux courts.

Cette technique est une variante de la méthode FUE, dans laquelle les follicules pileux sont directement implantés dans la zone receveuse sans avoir besoin d’une étape intermédiaire pour préparer les greffons. La méthode DHI permet aussi une plus grande précision et un temps de récupération plus rapide que certaines autres techniques. Cette technique nécessite souvent un personnel médical hautement qualifié et spécialisé ainsi qu’un équipement coûteux.

Il n’y a pas de réponse universelle quant à choisir quelle option est meilleure entre ces différentes techniques. Chaque individu aura des besoins différents en fonction du type et du stade de sa calvitie ainsi que des résultats qu’il souhaite obtenir. Il faut discuter avec leur chirurgien capillaire afin d’obtenir des informations sur chaque technique avant de choisir celle qui convient le mieux à leurs besoins spécifiques.

Les avantages et les inconvénients d’une pose d’implants capillaires : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Se lancer dans une greffe de cheveux est un choix important, et il faut comprendre que tous les patients n’obtiendront pas nécessairement le même résultat. Parfois, il faut plus d’une intervention pour atteindre l’apparence souhaitée. Le succès final dépendra aussi du stade de la calvitie initiale ainsi que du choix de la technique utilisée par le chirurgien.

La décision quant à savoir si oui ou non se faire implanter des cheveux appartient au patient lui-même après consultation avec son médecin traitant. Étudier attentivement chaque option disponible permettra aux futurs patients de prendre une décision éclairée qui répondra parfaitement à leurs besoins spécifiques tout en minimisant les inconvénients potentiels liés à cette procédure médicale spécialisée.