Colocation : l’alternative aux Ehpad proposée aux seniors !

132

La retraite sonne le glas d’une vie de labeur, mais d’une vie bien remplie aussi. C’est le moment du repos, celui où l’on est censé récolter les fruits semés tout au long de notre vie. Si certains la voient paisible, d’autres vont la trouver longue et peut-être emplie de solitude. L’Ehpad permet d’observer ce repos avec tout l’accompagnement qu’il convient, mais ces établissements restent chers et sont parfois dénués de convivialité. C’est là que la colocation prend tout son sens.

La retraite a anticipé !

Préparer sa retraite, ce n’est pas une mince affaire. Toute une vie de travail s’arrête instantanément, et l’on se retrouve sans activité du jour au lendemain. Le top serait de partir à la retraire au même moment que nos meilleurs amis ou notre conjoint, mais on ne choisit pas. Bien souvent certains se retrouvent même seuls.  On peut alors s’inscrire dans des clubs de cartes, de pétanque, on peut même prendre des cours à l’université, où des matières comme l’art et l’histoire demeurent privilégiées parmi les érudits en quête de nouvelles connaissances.

A lire également : Quelle est la différence entre autonomie et dépendance ?

Côté financier, il s’agit là aussi de mettre ses œufs monétaires dans plusieurs paniers afin de récolter ce que l’on a semé, le moment venu. On peut aussi se tourner vers bon nombre d’organismes lucratifs tels que la Saxo Banque, afin de couvrir ses arrières. C’est une sécurité à ne pas négliger lorsque l’on fait le grand saut. Il convient de ne pas le faire sans parachute, bien évidemment. Avec tout ceci, si l’on allie les occupations et le matelas financiers agréable qu’il faut pour en profiter, tout devrait bien se passer. Maintenant, on peut encore améliorer l’aspect quotidien de cette nouvelle vie de routine, en se mettant en colocation par exemple.

Une coloc pour remplacer les Ehpads !

La coloc pour les seniors ? Et pourquoi pas ?! C’est ce que propose cet établissement situé à Pouilley-les-Vignes, dans le Doubs. Chacun vit en quasi-autonomie, avec des colocataires et une liberté plus que jamais d’actualité. L’une des principales différences avec l’Ehpad est que chacun se sent utile. Ce n’est pas vraiment nouveau, le concept a été inauguré il y a 9 ans déjà.

A découvrir également : Souscrire une assurance vie : quelles sont les meilleures raisons ?

Dans cette colocation, aux allures d’appartement étudiant des années 80, on vient avec ses propres meubles. Les auxiliaires de vie qui sont là pour veiller sur les locataires vivent parfois sur place. Elles alternent les astreintes de nuit, histoire de garder un œil attentif en cas d’urgence.

Les repas sont généralement pris dans la pièce commune afin de garantir la paix et la convivialité du lieu, sauf si l’un des pensionnaires est malade.

Moins cher que l’Ehpad

L’autre avantage indéniable, en plus de se sentir vraiment chez soi, est pécuniaire. Là où les retraités payent habituellement aux alentours de 2 000 euros par mois, les familles qui placent un senior en colocation déboursent en moyenne 1 600 euros mensuels.

Vous voulez rester chez vous à la retraite et vous faire bichonner en étant bien entouré ? Optez pour une colocation, une seconde jeunesse vous attend !