3 conseils pour faire respecter ses dernières volontés

142

Dans les derniers instants de sa vie, l’humain est amené à exprimer ses dernières volontés. Très souvent, elles concernent l’organisation de ses obsèques, les directives anticipées sur la fin de sa vie ou le devenir de son patrimoine et sa succession. Malheureusement, celles-ci sont rarement respectées. Dans cet article, vous retrouverez quelques dispositions à prendre pour faire respecter vos dernières volontés.

Choisir une personne de confiance parmi son entourage

Qui de mieux placée qu’une personne de confiance pour faire respecter vos dernières volontés peu importe la situation ? Le choix de cette personne doit donc se faire parmi vos proches, que ce soit un ami, un membre de votre famille, ou également votre médecin en cas d’accident ou de maladie incurable.

A lire en complément : Résidence senior en Île-de-France

C’est dire qu’elle doit être une personne que vous connaissez très bien, et en qui vous avez une confiance totale. Sachez que vous pouvez en choisir plusieurs, et il suffit qu’elles soient dignes de confiance.

En effet, ces personnes de confiance que vous auriez choisies devront faire valoir vos souhaits après votre décès. Elles se porteront spécialement garantes du strict respect de vos dernières volontés dans différents domaines. Pour exemple, l’on peut évoquer vos dernières instructions à propos de vos obsèques pour lesquels vous auriez peut-être décidé d’une demeure avec un monument funéraire personalisé. Aussi, devront-elles se porter garantes de vos directives anticipées concernant votre fin de vie.

A lire aussi : Comment simplifier le quotidien des personnes en perte d’autonomie?

Avertir ses proches des dernières volontés de ses obsèques

Pour être sûr que ses dernières volontés soient respectées, il faut nécessairement prévenir ses proches. Vous devez les prévenir, en parler avec eux de votre vivant. Par ailleurs, vous avez la possibilité d’exprimer vos souhaits quant à l’organisation de vos funérailles. Qu’il s’agisse du choix entre la crémation ou l’inhumation, même de la musique à diffuser le jour de vos funérailles, assurez-vous que vos proches soient au courant.

De plus, à propos des obsèques toujours, vous pouvez souscrire à un contrat d’obsèques encore appelé « capital », auprès notamment d’un organisme d’assurance. Ce dernier s’engagera à prendre en charge vos funérailles en ce qui concerne les dépenses, ainsi que l’organisation précise de celle-ci selon vos dernières volontés. De même, il existe des réglementations sur la liberté des funérailles imposant le respect des dernières volontés du défunt par les proches.

Rédiger un testament

L’une des solutions pour garantir le respect de ses dernières volontés s’agissant de la succession par exemple est de rédiger un testament. C’est un acte qui doit être effectué chez un notaire en présence de 2 témoins, notamment vos personnes de confiance. À travers ce dernier, vous avez la possibilité par exemple de :

  • organiser votre succession, répartir votre patrimoine et choisir les possibles bénéficiaires (partenaire, conjoint, ami, enfant, etc.) en respect des lois ;
  • choisir vos exécuteurs testamentaires qui sont chargés de veiller au respect de vos dernières volontés ;
  • préciser les détails de l’organisation de vos funérailles.

Toutefois, vous devez veiller à la rédaction du testament dans les règles pour qu’il soit valide.

En somme, le choix de vos personnes de confiance, l’avertissement de vos proches de tout et de rien, puis la rédaction de votre testament sont les 3 conseils à travers lesquels vous pouvez être sûr que vos dernières volontés seront respectées.