Les domaines d’intervention des mutuelles ou complementaire sante

45

Les mutuelles et les complémentaires santé ont pour vocation de couvrir les frais médicaux. L’idée est de pouvoir couvrir financièrement l’assuré pour les dépenses courantes comme les actes médicaux chez un médecin généraliste, mais également en cas d’hospitalisation sur plusieurs jours avec intervention d’un chirurgien par exemple.

Cet article a pour but de vous donner un aperçu de ce que couvre une mutuelle et de son rôle social pour combattre les inégalités face aux dépenses de santé. Il est important de comprendre les domaines d’intervention couverts par votre régime actuel afin de maximiser votre couverture et de payer le bon prix pour votre mutuelle.

Lire également : Comment comparer une assurance vie ?

Voyons plus en détail ces domaines d’intervention.

Un contrat d’assurance santé complet pour vos actes médicaux

En choisissant une mutuelle, vous recherchez avant tout un bon niveau de couverture pour votre famille et vous. Ce sont les garanties incluses dans le contrat qui déterminent le prix et la qualité du contrat. En faisant confiance à une mutuelle reconnue comme Malakoff Humanis par exemple, vous vous assurez de travailler avec une compagnie d’assurances qui a une grande expérience du domaine de la santé et qui propose des contrats adaptés aux besoins actuels.

A lire aussi : Quelles sont les aides pour une maison de retraite ?

  • La couverture de la procréation médicalement assistée (PMA)
    De nombreuses mutuelles et complémentaires santé proposent une couverture PMA qui comprend la fécondation in vitro, l’insémination artificielle, la cryoconservation, la gestation pour autrui, le diagnostic génétique, le diagnostic préimplantatoire et d’autres services associés. Cette couverture peut aider à compenser certains des coûts associés aux traitements de PMA, les rendant ainsi plus accessibles à ceux qui en ont besoin. La mutuelle dans ce cas vient en complément de l’assurance maladie qui prend en grande partie à sa charge les frais médicaux.
  • Frais de médecine alternative
    Les frais de médecine alternative comme l’acupuncture, les soins chiropratiques, l’homéopathie, la naturopathie, l’ostéopathie et la massothérapie peuvent également être couverts par la plupart des mutuelles. La couverture des frais n’est pas totale, et peut être limitée en nombre de soins annuels. Exemple : une prestation d’ostéopathie de 50€ sera généralement remboursée à hauteur de 30 à 40€ (dans la limite de 2 à 3 actes dans l’année)
  • Payer moins pour votre mutuelle
    Sous conditions de ressources, il existe en France une aide pour payer sa mutuelle et ainsi accéder à une couverture santé minimum. L’ACS ou aide à la complémentaire santé est en réalité une somme d’argent versée par l’assurance maladie directement à la mutuelle. Si votre prime de contrat s’élève à 800€ par an et que vous bénéficiez d’une aide à hauteur de 450€, alors vous ne serez redevable que de 350€ auprès de votre assureur. Précision importante, vous devez justifier annuellement que vous êtes éligible en faisant une demande auprès de la sécurité sociale.

Comme toutes les assurances, le domaine de la santé n’échappe pas à la règle des garanties et options souscrites afin de déterminer la prime à payer. Tous les contrats ne sont pas égaux. Vous devez choisir celui qui couvre le mieux votre santé notamment en fonction des pathologies qui sont les vôtres. L’aide à la complémentaire santé peut aussi être un atout pour vous aider à accéder à une meilleure couverture.