Puis-je toucher ma retraite a l etranger ?

14

Prendre sa retraite à l’étranger et recevoir des pensions

Bientôt vous serez à la retraite et les pays chauds vous attirent ? Vous pouvez obtenir vos pensions et passer votre retraite à l’étranger. En effet, beaucoup préfèrent profiter de leur retraite à l’étranger, de l’exil dans des pays où le climat est plus favorable (Espagne, Portugal, Grèce), où le niveau de vie est inférieur à celui de la France et où la fiscalité est moins stricte. Il est important d’étudier le pays de destination avant de prendre une décision : les soins, la nourriture, la facilité de retour en France sont des points importants, mais l’un d’eux est particulièrement important : la capacité à recevoir des pensions de retraite .

A voir aussi : Comment calculer le coût d'un prêt relais ?

Retraite à l’étranger : avantages importants

La retraite à l’étranger peut être un impôt intéressant pour le retraité. N’étant pas un résident fiscal en France (c’est-à-dire résidant plus de 183 jours dans un autre pays), vous n’avez plus à cotiser au CSG et au CRDS, ce qui encourage davantage les retraités à prendre leur retraite à l’étranger. Toutefois, une contribution de 2,8% peut encore être retenue à la source, selon les accords signés avec le nouveau pays de résidence. Attention, selon le choix de votre destination, votre taxe dépendra de la convention fiscale signée entre la France et votre pays d’accueil. Lisez, c’est la seule façon de savoir comment vos revenus seront imposés si vous décidez de prendre votre retraite à l’étranger. Ces conventions, disponibles sur le site web du ministère des Finances, fixent la répartition des impôts entre les deux Etats.

Par exemple, dans certains pays comme le Mexique, les retraités peuvent bénéficier de prestations, comme un rabais fiscal de 40 %. Si vous souhaitez passer votre retraite au Maroc, vous pouvez bénéficier d’un Réduction fiscale de 40 % et réduction de 80 % de l’impôt sur le revenu, à condition que vous transférez votre rente de retraite au pays.

A lire en complément : Ou bien vivre sa retraite en France ?

Retraite à l’étranger : formalités et paiements

Au sein de l’Union européenne, les systèmes de sécurité sociale sont coordonnés, les procédures sont simplifiées pour les retraités qui souhaitent passer leur retraite à l’étranger et recevoir leur pension.

Quoi qu’il en soit, vous devrez vous rendre à un point de résidence de retraite pour signaler votre changement. Vous devrez fournir un certificat de résidence, un BIR à partir du compte auquel vous souhaitez que votre rente soit versée. Le CNAV exige également de vous fournir un certificat de vie chaque année. Il est à noter que pour les fonctionnaires ou les membres de carrière, les pensions de retraite à l’étranger sont payées par le Consulat de France.

Du côté de la santé, vous serez en mesure de bénéficier, en principe, les mêmes avantages que les résidents. Si vous choisissez un pays de l’Union Européenne ou de la Suisse, veuillez contacter le CPAM. Elle vous demandera de remplir le formulaire E 121. Si vous décidez de passer votre retraite à l’étranger en dehors de l’Union européenne, vous avez la possibilité de cotiser à la CFE afin de bénéficier d’une couverture de sécurité sociale.

  • Plus d’informations sur CFE.

Passez votre retraite à l’étranger : détails à ne pas oublier !

Enfin, un point à étudier avant de partir à la retraite à l’étranger, les droits d’héritage des assurés qui prennent leur retraite à l’étranger obéissent à des règles différentes. Pour leurs propriétés en France, le partage se fera selon les règles françaises. Cependant, pour votre propriété à l’étranger, ce sont les règles du pays qui s’appliquent. Alors pensez à poser des questions sur ce détail insignifiant, se tourner vers un spécialiste.

Un autre détail important est que le retraité reçoit sa pension dans la monnaie du pays où il réside. Toutefois, les établissements de paiement n’appartenant pas à la zone euro versent des pensions à l’institution du lieu de résidence dans leur monnaie nationale. Les coûts peuvent alors être supportés par vous.

N’ oubliez pas que votre couverture maladie de base (Sécurité sociale) doit être complétée par une assurance mutuelle spécifique et une assurance rapatriement.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la retraite à l’étranger, vous pouvez :

S’ il vous plaît nous contacter :

  • Par téléphone au 01.45.22.00
  • Par e-mail en cliquant ici.

Veuillez communiquer avec les organisations énumérées ci-dessous :

  • Maison française dans le Extérieur 34 Rue La Pérouse — 75775 Paris — Cedex 16 Tél. 01 43 17 60 79
  • Caisse des Français de l’étranger Boîte postale 100 — 77950 Rubelles — Cedex Tél. 01 64 71 70 00
  • CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) 110, Rue de Flanders — 75019 París — Francia Tél. : 01 55 45 50 00 (renseignements sur les pensions) Tél. : 01 55 45 52 20 (services de paiement)

Consultez les sites Web suivants :

  • Legifrance
  • Diplomatie de la France
  • CFE

Dépensez votre retraite

à l’étranger retraite à l’étranger

Articles les plus lus

Les 10 erreurs les plus courantes dans votre dossier de pension

Les 10 erreurs les plus courantes lors de la retraite Nous sommes…

La retraite fait partie de son patrimoine

En savoir plus 1er point : La retraite fait partie de votre patrimoine En fait, votre…

En savoir plus ****2 5 conseils prendre sa retraite dès que possible Retraite anticipée et cesser de travailler à l’âge de 50 ans ? Depuis 2012…

En savoir plus ****3 4 idées fausses sur la retraite 4 idées fausses sur la retraite Désagrégation La retraite est l’un des piliers…

En savoir plus