Claustrophobie chez les enfants : trucs et astuces selon la situation

162

La claustrophobie chez les enfants peut être une réelle difficulté à vivre au quotidien, mais avec les bonnes stratégies et une compréhension adéquate, il est possible d’aider les enfants à gérer cette peur de l’enfermement. Comprendre l’origine de la claustrophobie chez les enfants et les lieux où elle peut se manifester permet de les soutenir efficacement et de les aider à surmonter leurs angoisses. Dans cet article vous en saurez plus sur les origines de la claustrophobie chez les enfants, et trouverez des conseils pratiques pour différentes situations.

Origine de la claustrophobie chez les enfants

La claustrophobie chez les enfants peut avoir diverses origines, notamment des expériences traumatisantes, un tempérament anxieux ou même des facteurs génétiques. Les enfants peuvent développer cette peur pour différentes raisons, telles que des événements passés dans des environnements confinés, un manque de contrôle perçu ou une sensibilité accrue aux espaces restreints.

Lire également : Quelles sont les démarches à effectuer après le décès d’un proche ?

Lieux courants de manifestation de la claustrophobie chez les enfants

Les espaces clos tels que les petits placards ou les caves

Les environnements restreints peuvent déclencher des sentiments d’anxiété chez les enfants claustrophobes. Ces endroits restreints amplifient la sensation d’isolement et de vulnérabilité.

Les transports en commun

Les avions, les trains ou les voitures peuvent également être des déclencheurs de claustrophobie chez les enfants, surtout s’ils se sentent piégés ou incapables de sortir rapidement de l’espace.

A voir aussi : Dans quel cas mettre un proche en EHPAD ?

Les ascenseurs

Les ascenseurs, en raison de leur nature confinée et de leur mouvement vertical, sont d’autres espaces pouvant provoquer de l’anxiété chez les enfants claustrophobes.

Comment réagir selon les situations ?

Les espaces clos tels que les placards ou les caves

Dans cette situation, nous conseillons d’abord d’encourager l’enfant à respirer profondément pour se calmer. Expliquez-lui que ces espaces sont sécurisés et qu’il est important de communiquer ses sentiments. Cela l’aidera à identifier ce qu’il ressent et lui permettra d’appréhender ses émotions et de les gérer.

Un bon exercice à réaliser est de créer un environnement ouvert et sécurisé en laissant la porte du placard ouverte. Assurez-vous que l’enfant sait qu’il peut sortir à tout moment et restez à proximité pour lui fournir un soutien.

Les ascenseurs

Il est bon de rassurer un enfant qui a peur des ascenseurs en lui expliquant que les ascenseurs sont conçus pour être sûrs et que de nombreuses personnes les utilisent chaque jour sans problème. Les ascenseurs sont également équipés de système de sécurité afin d’éviter les situations dangereuses.

Vous pouvez là aussi utiliser des techniques de distraction, comme chanter une chanson ou jouer à un jeu, pour divertir l’enfant pendant le trajet en ascenseur. Regarder le panneau de contrôle ou compter les étages avec lui est un astuce intéressant afin de l’inciter à se concentrer sur autre chose que sur l’espace confiné.

Les transports en commun

Avant de prendre un transport en commun, préparez l’enfant à l’avance en lui expliquant le voyage et en lui fournissant des distractions, comme des livres ou des jeux, pour l’aider à rester calme pendant le trajet.

Vous pouvez choisir de vous asseoir sur des sièges près des sorties pour offrir à l’enfant une sensation de contrôle et de liberté. N’hésitez pas à l’encourager à regarder par la fenêtre pour se distraire et à pratiquer des exercices de respiration pour gérer l’anxiété. Le fait de l’aider à passer un moment agréable peut contourner la peur du danger ressenti.