Installer et choisir un monte escalier : 7 conseils à connaître

1259

Grâce au monte-escalier, les personnes du troisième âge ou à mobilité réduite n’éprouvent plus de difficulté à monter et descendre les escaliers. Tout ce qu’il leur faut à présent est de bien choisir le dispositif et d’inviter un expert pour l’installation. Ces 7 conseils leur seront plus utiles.

Tenir compte de votre mobilité et votre niveau d’autonomie

En tenant compte de votre mobilité et de votre niveau d’autonomie, vous vous tournerez vers un monte-escalier avec siège ou sans fauteuil. Si vous n’êtes pas en mesure de supporter le voyage en étant debout, il vous faudra opter naturellement pour le monte-escalier avec siège.

Lire également : Optez pour le confort optimal, choisissez le fauteuil de repos

Ceux qui se déplacent en fauteuil roulant devront opter pour un monte-escalier cabine. Ainsi, ils vont pouvoir se déplacer en toute sécurité à côté de leur fauteuil. Le siège élévateur de ceux qui désirent voyager en étant debout possède tout au moins des accoudoirs et une ceinture de sécurité.

Toujours dans l’optique de connaître l’équipement idéal pour vous, vous devez aussi tenir compte de votre poids. De ce fait, choisir la bonne puissance du monte-escalier sera un jeu d’enfant pour vous.

A lire aussi : Pourquoi une personne âgée ne veut plus manger ?

Le budget

Vous vous faites certainement déjà une idée du siège élévateur qui peut vous convenir. Mais pour l’acquérir, il faut investir une certaine somme. Ce qui a lieu de faire maintenant est de déterminer le prix que vous êtes prêt à payer pour l’avoir. C’est ici que vous devez utiliser un comparateur de monte-escalier. En effet, vous devez avoir différents devis sous vos yeux avant de valider votre décision.

À cet effet, tournez-vous vers le Guide Monte Escalier. Il permet aux utilisateurs de recevoir des devis gratuitement et sans engagement. Une fois le tarif adéquat identifié, n’oubliez pas de voir du côté des aides de l’État. En effet, il existe des aides financières pouvant vous aider à installer votre monte-escalier à coût réduit.

Choisir le bon professionnel

Avec le comparatif qui vient d’être utilisé, vous pouvez choisir le bon fabricant. Son tarif est naturellement le premier critère de choix. Outre cela, tenez compte de sa réputation. N’hésitez pas à vous rapprocher de ses anciens clients pour recueillir leur avis. Certains d’entre eux sont forcément laissés sur son site internet. Consultez-les ! Ainsi, vous êtes sûr d’avoir un monte-escalier confortable, répondant à vos besoins et garantissant votre sécurité.

La prise des mesures

Vous savez quel monte-escalier choisir. Mais, est-ce que cela est bien adapté au type d’escalier  que vous avez ? C’est le fabricant qui pourra réellement répondre à une telle question. Autrement dit, vous ne pouvez l’installer sans son aide.

Après l’avoir choisi, il viendra chez vous pour un état des lieux. Il va prendre les mesures nécessaires. Il va étudier l’angle d’inclinaison des marches, leur agencement, leur dimension, etc. Aussi, étudiera-t-il la résistance de la rampe et autre.

La conception du monte-escalier

Avec les données qu’il vient de recueillir dans votre domicile, il va vous commander les pièces adéquates pour l’installation d’un monte-escalier sur-mesure chez vous. Après la conception desdites pièces, il vous les livrera. Comptez 15 à 30 jours avant que la livraison ne soit effective.

L’installation proprement dite

Les pièces du siège élévateur étant livrées, il faut procéder à leur installation. Bien entendu, le travail doit être fait par un expert en la matière. Ainsi, le dispositif fonctionnera convenablement après installation. Avant de passer à leur fixation sur les marches et le mur, il procédera d’abord à l’assemblage des différents éléments. Il pose le moteur. Il fixe le fauteuil sur le rail et s’assure que chacun des composants est bien inséré.

Les professionnels les plus qualifiés n’ont besoin que de 4 heures pour finir le travail. Tout dépendra néanmoins de la configuration de l’escalier. Mais, aucun expert ne peut dépasser les 24 heures. Une fois l’installation faite, il vérifie que les différentes normes de sécurité du monte-escalier à moteur sont bien respectées.

Les différentes vérifications

Avant de vous laisser vous en servir, il vérifie que les détecteurs d’obstacles jouent bien leur rôle. Il va aussi s’assurer que la ceinture de sécurité est bien fixée. Le siège élévateur possède un système d’arrêt d’urgence. Le professionnel s’assure qu’il est bien fonctionnel.

Vous l’aurez compris, il fait toutes ces vérifications pour être sûr que vous ne mettez pas votre vie en danger en utilisant le monte-escalier. Avant de vous remettre les télécommandes et de vous expliquer le fonctionnement du siège-élévateur, il prend la peine de vérifier que ces dernières sont bien fonctionnelles.

Voilà, vous connaissez désormais l’essentiel des critères à suivre pour choisir efficacement un monte-escalier de qualité. Vous avez également une certaine connaissance des dispositions à prendre pour en installer un chez vous. Pour ce qui est justement de l’installation, vous pouvez faire appel à un professionnel si vous n’avez pas les aptitudes ou l’habileté requise pour la faire vous-même.

L’entretien et la maintenance du monte-escalier

Maintenant que votre monte-escalier est installé, vous devez en prendre soin. Comme tout équipement électrique, le siège élévateur nécessite un entretien régulier pour garantir son bon fonctionnement et sa longévité.

Pensez à bien nettoyer régulièrement les rails du monte-escalier avec une brosse douce. Il ne faut pas utiliser des produits abrasifs ou corrosifs qui risquent d’endommager le revêtement. Pour ce qui est du siège et des accoudoirs, il suffit généralement d’un chiffon doux imbibé d’eau savonneuse pour les nettoyer.

Pensez à bien vérifier périodiquement l’état des batteries du monte-escalier. Si celles-ci sont en fin de vie ou qu’elles présentent des signes de dysfonctionnement tels qu’une durée de charge raccourcie ou une autonomie réduite, il faudra envisager leur remplacement.

En cas de panne ou de problème technique survenant sur votre monte-escalier, n’hésitez pas à contacter un professionnel qualifié pour effectuer les réparations nécessaires dans les plus brefs délais.

Pour profiter pleinement et durablement de votre investissement dans un monte-escalier, pensez à bien en prendre soin au quotidien en respectant quelques gestes simples mais importants. Vous pouvez aussi souscrire à un contrat annuel proposé par certains fabricants afin d’avoir droit à une maintenance régulière effectuée par un expert compétent qui veille au bon fonctionnement du dispositif.

Les options et fonctionnalités supplémentaires à considérer

Le choix d’un monte-escalier ne se limite pas simplement à la sélection du modèle de siège élévateur adapté à vos besoins. Il existe effectivement une multitude d’options et de fonctionnalités supplémentaires que vous pouvez envisager pour améliorer encore plus votre expérience utilisateur.

Parmi les options fréquemment proposées par les fabricants, on trouve notamment des sièges pivotants qui facilitent l’accès au monte-escalier, des repose-pieds rabattables pour réduire l’encombrement de l’appareil lorsqu’il n’est pas utilisé et des ceintures de sécurité pour garantir un maximum de confort et de sécurité pendant le trajet.

Les modèles haut de gamme peuvent aussi être équipés d’options telles que la commande sans fil ou la télécommande, qui permettent aux utilisateurs d’appeler leur monte-escalier depuis différents niveaux ou pièces. Les systèmes audiovisuels intégrés sont aussi très populaires chez certains clients qui souhaitent regarder la télévision ou écouter leur musique préférée tout en étant transportés entre les différents étages.

Au-delà des options standard, vous devez bien réfléchir aux options et fonctionnalités supplémentaires que vous souhaitez ajouter à votre monte-escalier. Vous devez considérer les contraintes d’aménagement dans le logement avant toute prise de décision.