Epargne retraite : les alternatives pour percevoir l’avoir de la caisse

147

En faisant vos comptes, vous pensez avoir accumulé une belle somme pour bien vivre votre retraite. À l’approche du départ à la retraite, vous devez vous décider sur le système de perception de l’avoir de la caisse. Là, ce n’est pas l’organisme qui décide, mais c’est vous qui devez prendre la décision. Quels sont ces modes de perception ? Quelle est la meilleure alternative ? On vous fait le point dans cet article.

Le retrait sous forme de rente

Si certaines personnes choisissent de percevoir l’avoir de la caisse sous forme de rente, c’est pour des questions de sécurité. En effet, en optant pour cette alternative, vous verrez un versement régulier sur votre compte, et ce, jusqu’à la fin de vos jours. Vous devez également savoir qu’en cas de décès, votre conjoint recevra encore ce qu’on appelle la rente de veuf. Si vous avez des enfants qui sont en formation, eux aussi, recevront une rente d’enfant.

A voir aussi : Quels sont les dispositifs d'aide sociale ?

Le retrait sous forme de rente est aussi une alternative simple : vous n’avez pas à faire des calculs sur les finances et les placements. C’est la caisse concernée qui s’occupe de tout. Vous devez quand même savoir que cette rente est déterminée selon le taux de conversion de la caisse de pension. C’est bien là le souci, car l’organisme ne vous le dira pas clairement. Aujourd’hui, les taux de conversion ont tendance à baisser et vous n’allez pas forcément recevoir une somme qui pourra vous permettre de maintenir votre niveau de vie actuel.

A voir aussi : Comment calculer la base de calcul de la CSG ?

Il ne faut pas non plus oublier qu’on a ici une rente et pour l’administration fiscale, c’est un revenu. Vous devez donc le déclarer. Il faut aussi que vous sachiez qu’en cas de décès prématuré, vous pouvez oublier le reste de votre capital, mis à part la rente de veuf et la rente des enfants. Le risque ici réside dans le fait que la caisse de retraite pourra recevoir une belle somme si vous décédez de façon prématurée. Pour faire le choix entre rente de la caisse de pension ou versement en capital, il faut que vous preniez connaissance de l’autre alternative de perception de l’épargne retraite.

Le versement en capital

Si le fait que vos héritiers ne puissent pas toucher le reste du capital si vous décédez prématurément ne vous plaît pas pour autant, optez pour le versement en capital. Pour cette alternative, le capital restant sera intégralement versé à vos héritiers. La caisse ne touchera pas un euro. Le versement en capital est également vu comme plus flexible, car vous pourrez faire ce que vous voulez une fois le capital débloqué. Vous pouvez même réaliser votre rêve le plus fou comme partir en voyage.

Cependant, c’est vous qui devez gérer votre argent pour que vous puissiez vivre correctement jusqu’à la fin de vos jours. Ceci dit, il y a un risque, car personne ne peut vous garantir si ce capital pourra vous suffire, et ce, si vous avez fait votre voyage et acheté la maison de vos rêves. Dans ce cas, il faut se faire accompagner par un professionnel pour bien vous conseiller sur les placements financiers et vous éclairer sur le rendement.

Il y a aussi ceux qui préfèrent le versement en capital de par le fait que ce capital est imposé à un taux plus réduit. On ne le mettra pas dans les autres revenus et en fonction de votre situation, le taux sera entre 5 et 15%.