Préparer sereinement sa retraite

1690

Tout le monde souhaite couler des jours tranquilles et surtout loin du besoin une fois passé l’âge de la retraite. Toutefois, une retraite, ça se prépare longtemps à l’avance afin d’éviter les mauvaises surprises et dans le but de pouvoir enfin profiter du fruit du dur labeur de la jeunesse.

A lire en complément : Comment préparer sa retraite ?

Préparer sa retraite dès le début de la vie active

En, effet, c’est au début même de la vie active que se prépare la retraite. Vous devez choisir le plan de retraite qui vous semble le plus avantageux. Il y a plusieurs types de plan de retraite, notamment le PER, raison pour laquelle, vous êtes tenu de prendre votre décision bien à l’avance.

Dès lors que vous commencez à entrer dans le monde du travail, vous allez recevoir des documents attestant que vous êtes actif, à savoir les bulletins de salaires, diverses attestations Pôle emploi et les contrats de travail. Vous vous devez de garder soigneusement tous ces documents afin de ne pas perdre de précieux mois de travail et également, car ces documents servent à calculer le montant de votre retraite auprès de votre assurance retraite.

Lire également : Comment calculer les indemnités de chômage ?

Calculer sa retraite : de quelle manière ?

L’âge légal et le nombre de trimestres minimum sont la base de la retraite à taux plein. De manière basique, le taux plein équivaut à 50% du salaire annuel moyen. Afin de vous aider à calculer la moyenne de vos salaires annuels, basez-vous sur les 25 meilleures années de votre carrière.

En ce qui concerne l’âge légal de départ à la retraite, il est limité à 62 ans pour ceux qui sont nés à partir de 1955, avec un nombre de trimestres cotisés statué à 166 soit 41,5 ans pour ceux nés entre 1955 et 1957. Pour ceux qui sont nés après 1957, le nombre de trimestres cotisés augmente.

Dans le cas où vous ne remplissez pas la condition du nombre de trimestres, vous avez le choix entre deux options : la décote ou le fait de partir quand même à la retraite à l’âge fixé, mais en subissant une baisse de votre pension. Ou pour la deuxième option, vous retarder votre départ à la retraite pour compléter le nombre de trimestres et ainsi bénéficier du taux plein

Connaître le plan d’épargne retraite

Il existe plusieurs solutions de retraite, à vous de faire votre choix selon vos critères et selon les avantages proposés par ces solutions. Ce blog vous propose le plan d’épargne retraite. Plus connu sous l’appellation PER, le plan d’épargne retraite est une épargne à long terme qui consiste à se composer un complément de revenus à la retraite.

Ce produit d’épargne se présente sous la forme d’une rente viagère ou d’un capital qui vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Il regroupe 3 produits dont le PERIN ou PER Individuel, LE PERECO ou PER entreprise collectif ou encore le PERO ou PER entreprise obligatoire. Tout le monde peut ouvrir un PERIN tandis que seuls les salariés de l’entreprise peuvent prétendre au PER entreprise.

L’ensemble des salariés d’une entreprise bénéficient d’une du plan d’épargne retraite collectif avec ou sans condition selon l’entreprise. Toutefois, la souscription à un PERECO est facultative, de ce fait, les employés doivent être notifiés via les moyens règlementaires par rapport à leur adhésion qu’ils peuvent refuser ou accepter.

Quant au PER obligatoire, il peut être établi pour l’ensemble des salariés d’une entreprise ou pour des catégories de salariés définies (cadre ou non cadre ou par rapport aux rémunérations). Comme son nom l’indique, la souscription à ce PER est obligatoire pour les salariés concernés.

Les avantages du PER

Par rapport aux autres solutions de retraites, le PER représente plusieurs avantages considérables. Toute d’abord, il vous offre une sortie flexible, soit en capital, soit en rente. Ensuite, avec la déduction des versements volontaires, le PER vous offre une fiscalité avantageuse en allant même jusqu’à ne pas prendre de fiscalité sur les gains produits au cours de la validité du contrat.

Le PER vous permet également de porter vos anciens contrats vers le nouveau. Mais encore, le PER vous offre une gestion personnalisée de votre contrat afin de convenir à votre profil. Vous avez également la possibilité de désigner un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès. Mais le plus intéressant, c’est sans conteste le fait qu’il n’y a pas de plancher de versement ou versement minimum, ce qui convient aux travailleurs indépendants ou non-salariés.

Les erreurs à éviter lors de la préparation de sa retraite

Vous devez préparer votre retraite en amont, afin d’éviter les erreurs souvent commises. Tout d’abord, ne vous fiez pas uniquement aux régimes obligatoires pour couvrir vos besoins financiers lors de la retraite, car ceux-ci ne sont pas suffisants.

Négliger l’impact des impôts et taxes sur le revenu avant et dès le début du versement des pensions peut être une erreur non négligeable. Il faut donc anticiper cela dans votre budget à venir.

Un autre point crucial est de ne pas sous-estimer votre espérance de vie, notamment pour les personnes ayant une longévité familiale élevée. La planification doit ainsi tenir compte du risque que la retraite puisse durer plus longtemps que prévu.

Vous devez vérifier régulièrement votre situation financière tout au long de votre carrière professionnelle, afin d’anticiper les frais engendrés par un changement professionnel ou personnel tels qu’un mariage ou l’achat immobilier qui peuvent changer le niveau des ressources disponibles pour la retraite.

Il ne faut surtout pas oublier que toutes ces décisions ont un impact réel sur votre avenir financier. C’est pourquoi il est primordial de s’informer auprès des experts compétents avant toute prise de décision.

Les solutions alternatives pour compléter ses revenus à la retraite

Si vous voulez compléter vos revenus à la retraite, il existe plusieurs solutions alternatives. Parmi celles-ci, l’investissement locatif peut être intéressant. En achetant un bien immobilier pour le louer ensuite, vous pouvez ainsi percevoir des loyers réguliers et constituer un patrimoine solide qui augmentera votre niveau de vie une fois à la retraite.

Une autre solution est de se tourner vers les placements financiers tels que les SICAV ou les fonds communs de placement. Ces derniers peuvent générer des revenus conséquents tout en limitant les risques grâce à une diversification adaptée. Ces produits sont soumis aux fluctuations du marché financier.

Il est aussi possible d’opter pour l’épargne-retraite individuelle, comme le Plan d’Epargne Retraite (PER) ou encore l’assurance-vie. Le PER permet notamment de bénéficier d’une déduction fiscale avantageuse sur vos versements tout en profitant d’un cadre fiscal privilégié lors du versement de la rente viagère.

Certaines personnes choisissent aussi d’entreprendre une activité professionnelle après leur départ en retraite. Travailler même quelques heures par semaine peut permettre non seulement d’augmenter ses revenus mais aussi de rester actif et de maintenir son réseau professionnel actif.

Ceci étant dit, quelle que soit votre situation personnelle et vos objectifs financiers futurs, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller spécialisé en matière de retraite. Celui-ci pourra vous aider à faire les bons choix et à mettre en place une stratégie adaptée à vos besoins.