Pourquoi porter des bas de contention ?

99
Pourquoi porter des bas de contention ?

Fortement recommandé dans de nombreux cas, le port de bas de contention peut être d’une grande aide, particulièrement pour lutter contre les nombreux troubles veineux et de la circulation sanguine. Ces derniers peuvent être la cause de fortes douleurs dans les membres inférieurs, mais aussi de gonflements, de varices ou d’œdèmes. Il peut donc être intéressant de porter des bas de contention ou de compression pour de multiples raisons.

À quoi servent les bas de contention ?

Les bas de contention sont des chaussettes qui montent jusqu’en dessous du genou. Ils sont utiles dans de bien nombreux cas, mais particulièrement pour traiter d’une mauvaise circulation sanguine. Cette dernière engendre de nombreux problèmes de santé, voire une maladie, comme des œdèmes, des varices ou encore des gonflements douloureux. Ces désagréments handicapants sont plus facilement traitables grâce au port des bas de contention. En effet, en exerçant une pression sur les chevilles (qui diminue à mesure que le bas monte vers le genou), le sang est plus simplement diffusé et peut ainsi monter au cœur sans que les veines se dilatent.

A voir aussi : Bref aperçu du Spedra

Les bienfaits des bas de contention

On peut voir de nombreuses informations circuler concernant les bas de contention sur Internet ou dans les autres médias. Il est, par exemple, assez populaire d’entendre qu’ils sont une bonne façon de perdre du poids, mais cela n’est pas vrai. Toutefois, les bas et chaussettes de contention ont bien d’autres vertus qu’il est important de ne pas négliger, comme notamment :

  • Favoriser une meilleure circulation du sang dans les jambes et éviter la thrombose veineuse
  • Soigner des symptômes, des gonflements et des douleurs liés à une mauvaise circulation sanguine du cœur jusqu’au pied
  • Réduire la sensation de jambes lourdes
  • Calmer et réduire les œdèmes ou les varices
  • Prévenir les caillots de sang dans les veines

Chaussettes de compression ou chaussettes de contention ?

Il est fréquent d’entendre les deux termes. Toutefois, ces deux dispositifs n’ont pas les mêmes vertus, car ils n’agissent pas de la même façon.

A lire aussi : Comment soigner les hallucinations Parkinson ?

Une chaussette ou bas de compression agit lorsque la jambe est en mouvement, mais également au repos. La pression est donc constante.

À l’inverse, les chaussettes et bas de contention n’agissent que lorsque la jambe est en action.

Dans les deux cas cependant, ils compriment les membres grâce à leur matière élastique, dans le but de favoriser la circulation sanguine du cœur jusqu’aux chevilles et de lutter contre les troubles cités précédemment.

Quand porter les bas de contention ?

Les bas de contention et chaussettes de contention peuvent être portés dans bien des situations. Il est recommandé de les porter dès le réveil, afin que la pression exercée dans les chevilles lors d’une activité musculaire soit efficace tout au long de la journée. Par ailleurs, les mettre dès le réveil permet de les enfiler plus aisément, car les jambes sont moins enflées après la nuit de repos.

Il existe d’autres situations dans lesquelles les bas de contention sont fortement recommandés :

  • Les vols et voyage en avion
  • Des longues périodes debout
  • Des efforts physiques ou du sport (dans ce cas, il est recommandé de porter des bas spécifiques à une activité sportive)
  • Pour une femme lors de la grossesse

Comment choisir ses bas de contention ?

Afin d’être sûr de ne pas se tromper, il est préconisé de consulter un médecin ou un professionnel de santé avant de se procurer ces dispositifs médicaux. Ils sauront vous offrir des conseils quant au choix à faire. Plusieurs critères sont à observer avant de réaliser un achat.

Les bas doivent être adaptés à la morphologie de la personne qui les portera. Ils doivent également suivre son activité physique, mais également son niveau de santé et sa tension artérielle. Cette dernière est comptée en millimètres de mercure, ou mmHg. Il existe d’ailleurs plusieurs classes de contention ou compression (classe 1, classe 2, classe 3 et classe 4), avec différents niveaux de compression en fonction de l’insuffisance veineuse de l’utilisateur. Femmes et hommes n’auront également pas forcément les mêmes besoins. Il est également possible d’acheter des collants de contention.