Qui paie la maison de retraite pour une mère ?

6

Comment les actions participatives sont-elles déterminées ? Quelle forme peut aider un ascendant à prendre ? Les droits d’entretien sont-ils déductibles de l’impôt ? Comment éviter l’entretien ? De nombreuses questions liées au calcul des obligations alimentaires se posent par les parents d’une personne dans le besoin.

Quels sont les critères de calcul des obligations alimentaires ?

Lorsqu’ il y a plusieurs descendants (enfants, péchés, petits-enfants) qui sont forcés de supporter, une disparité dans le revenu de chaque membre de la famille ne signifie pas que le calcul de l’obligation alimentaire favorise l’un sur l’autre. Un repas de remerciement ne paiera que sur la base de votre revenu.

Lire également : Quand Doit-on faire une donation au dernier vivant ?

Dans l’introduction et le calcul de l’obligation alimentaire , deux critères prévalent :

  • l’ état de nécessité du créancier alimentaire (l’entreprise mère dans le besoin),
  • les ressources et le revenu disponible des débiteurs nourriture (enfants contributeurs).

Quelles sont les ressources prises en compte pour les obligations d’entretien ?

Toutes les ressources provenant des obligations alimentaires sont prises en compte pour le calcul des obligations alimentaires, y compris les revenus non saisis, les prestations de chômage, les pensions de retraite, etc.

A lire également : Qui décide de mettre une personne sous tutelle ou curatelle ?

Les ménages ne disposent pas de barres d’évaluation officielles pour le calcul de l’obligation alimentaire et la participation de chaque débiteur. En général, les parents s’organisent à l’amiable, en tenant compte des possibilités mutuelles. En cas de conflit familial, c’est le juge de la famille qui est compétent pour décider.

Vous pouvez utiliser notre simulateur pour nourrir un ascendant et vous donner une idée de l’aide alimentaire que vous pouvez fournir à vos parents.

Il convient de noter que les ressources du conjoint sont également prises en compte en cas de demande d’assistance au Conseil départemental.

Le ministère peut éventuellement avoir sa propre échelle pour calculer l’obligation d’entretien dans une maison de soins infirmiers.

Comment la pension alimentaire est-elle calculée ?

Le calcul de l’obligation alimentaire tient compte des différentes formes d’aide.

La personne alimentaire peut payer une somme d’argent (pension alimentaire) directement au parent qu’il soutient.

Vous pouvez également remplir votre devoir d’entretien en payant directement certaines dépenses de la personne dans le besoin :

  • loyer ou frais loyer,
  • épicerie,
  • frais médicaux, frais
  • d’hébergement dans une maison de soins infirmiers,
  • fourniture gratuite de logement.

Un droit de jouissance dans la propriété peut également être renoncé au bénéfice du demandeur (loyer d’une maison, revenu d’un portefeuille de actions, etc.) Le montant ainsi perçu par le bénéficiaire est inclus dans le calcul de l’obligation alimentaire payée par le débiteur.

La forme et le calcul des obligations alimentaires demeurent une priorité à la discrétion des membres de la famille . Les débiteurs peuvent donc convenir que l’un d’entre eux accueille le parent dans son foyer, quelles que soient leurs ressources.

L’ entretien peut-il être évité ?

Une personne dont les ressources n’aident en aucune façon son parent peut être exemptée de l’obligation alimentaire. Cependant, en cas de demande de maintien du tribunal, le juge peut demander le remplacement du paiement d’une pension par la réception gratuite du parent dans la maison du débiteur, si le débiteur prouve qu’il ne peut pas payer de pension alimentaire.

D’ autres cas donnent lieu à une renonciation à l’obligation alimentaire. Par exemple, les enfants de parents qui ne se sont pas acquittés de leurs fonctions peuvent également être exemptés du paiement pension alimentaire pour eux.

Toutefois, le fait d’éviter une pension alimentaire sans raison est passible d’une amende de 15 000 euros et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans.

Quels sont les avantages fiscaux associés au soutien ?

pensions versées en vertu d’obligations alimentaires sont déductibles du revenu imposable. Toutefois, le calcul de la déduction de l’obligation alimentaire ne peut pas tenir compte uniquement des besoins de la personne assistée et des moyens du débiteur. La jurisprudence se réfère généralement au montant du SMIC afin d’évaluer les besoins de la personne et de considérer la pension déterminée par le calcul de la pension alimentaire Les comme justifiée.

Les parents doivent également déclarer le montant de la pension alimentaire qu’ils reçoivent (ou l’équivalent en nature). La partie de l’aide qui n’est pas incluse dans le calcul de la déduction de l’obligation alimentaire n’est pas imposée aux mains de l’entreprise mère qui reçoit le aide.

Les débiteurs de soutien fournissent des pièces justificatives (factures, chèques, virements, etc.) afin de justifier le calcul de la déduction de la pension alimentaire.

De plus, les enfants qui choisissent de prendre leurs parents sous leur toit bénéficieront d’avantages fiscaux. Lecalcul de la déduction de l’obligation alimentaire dépend de la situation de l’ascendant  :

  • Si l’ascendant est dans le besoin, l’enfant peut réduire de son revenu 2020 une somme forfaitaire de 3.542 euros ;
  • Si les ressources de l’ascendant de plus de 75 ans sont inférieures ou égales à l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (10 838,40 euros pour une personne seule et 16 826,64€ pour un couple, pour 2019 revenu), il est considéré comme nécessiteux et l’enfant peut réduire de son revenu une somme forfaitaire de 3.542 euros ;
  • Si ce montant est insuffisant, il est possible de déduire les dépenses, à condition qu’il puisse justifier le calcul de la déduction de l’obligation alimentaire (relevés bancaires, factures…).