Qui décide de mettre une personne sous tutelle ou curatelle ?

1

Si l’état de santé d’un adulte rend nécessaire la protection de sa personne et de ses biens, le juge peut ordonner la tutelle ou la tutelle. Pour mieux comprendre le choix de la mesure de protection, Cap Retraite fournit des renseignements qui répondent à vos questions sur la différence entre ces régimes et l’étendue de la restriction appliquée aux actions de la personne protégée.

Quels sont les points communs entre la tutelle et la tutelle ?

La tutelle et la tutelle sont des mesures de protection juridique visant à protéger les intérêts des adultes dont les pouvoirs personnels sont altérés.

A lire en complément : Qui paie la maison de retraite pour une mère ?

Le tribunal d’instance peut placer un adulte sous tutelle ou sous tutelle pour le protéger.

  • les erreurs qu’il est susceptible de commettre,
  • les risques d’abus ou d’exploitation par des tiers.

La tutelle et la tutelle protègent à la fois la personne et les biens de l’adulte protégé.

Lire également : Puis-je avoir l'APL en Etant propriétaire ?

Personne sous tutelle ou sous tutelle maintenir une liberté maximale dans les décisions concernant sa personne  :

  • elle est libre de choisir son lieu de résidence,
  • elle entretient les relations de son choix avec les gens qu’elle veut.

Quant à sa propriété, les similitudes entre curatelle et tutelle sont plus rares.

Protection des biens des adultes

Ainsi, lesactes d’administration (gestion quotidienne) peuvent être effectués par la personne sous tutelle, tandis que sous tutelle, il doit être représenté par son protecteur.

actes de disposition Les (modification des biens) et le don nécessitent l’aide du protecteur de la personne sous tutelle, tandis que sous tutelle, l’adulte doit être représenté par le tuteur, qui a besoin de l’autorisation du conseil de famille ou du juge de tutelle.

Protection de la personne

Contrairement à la tutelle, la tutelle ne prive pas la personne protégée de ses droits civils : elle peut voter et se marier avec la permission du conservateur. L’adulte peut librement conclure un contrat de travail (par exemple, aide à domicile) lorsqu’il est sous tutelle, mais sous tutelle, il doit être représenté par son tuteur.

Un adulte sous tutelle peut épouser ou conclure un Pac avec l’aide ou la permission de son protecteur, alors qu’il est sous tutelle, il doit non seulement recevoir l’autorisation du juge ou du conseil de famille, mais aussi faire l’objet d’une audience avec son futur conjoint par le juge de tutelle.

Tutelle ou tutelle, que choisir ?

Lorsqu’ une personne fait une demande de tutelle ou de tutelle, elle ne précise pas expressément la mesure de protection juridique qu’elle souhaite appliquer. Seul le juge de surveillance a le pouvoir de décider quelle mesure convient à la protection de l’intéressé : la protection de la justice, la tutelle ou la tutelle .

Le choix de la mesure est dicté par l’intérêt de l’adulte à la protection. La mesure doit contribuent autant que possible à leur autonomie et dépend donc de l’affaire. La protection doit donc être assurée et individualisée en fonction de l’altération des facultés personnelles de l’aîné.

La tutelle sera privilégiée sur la tutelle si la personne à protéger  :

  • a conservé une autonomie physique et psychologique suffisante,
  • a la capacité et la volonté de gérer ses affaires.

Remarque : En plus des mesures de protection juridique en soi, telles que la tutelle et la tutelle, il est également possible de protéger les intérêts de votre proche à l’aide de l’autonomisation familiale, ce qui est moins restrictif.